Cliquez pour activer le zoom
chargement...
Aucun résultats trouvés
ouvrir la carte
Voir Roadmap Satellite Hybride Terrain Mon emplacement Plein écran Précédent Suivant

Recherche

0 € à 10.000.000 €

Plus d'options de recherche
Nous avons trouvé 0 résultats. Voir les résultats
Résultat de votre recherche

Togo- Deuxième Congrès annuel de la Fédération Togolaise de l’Immobilier : Les agents immobiliers plaident pour une réglementation de leur profession !

Posté par camsiadmin le juillet 6, 2021
0

Environ 300 agents immobiliers se sont réunis le Vendredi 21 mai 2021 à l’Agora Senghor de Lomé, dans le cadre du deuxième Congrès national de la Fédération Togolaise de l’Immobilier. Cette grande messe annuelle des acteurs de l’immobilier du Togo, fut placée sous le thème : « L’agent Immobilier, vecteur de croissance économique et d’intégration sociale. »

Dans son discours d’ouverture, le président de la fédération, Dr Alexandre de SOUZA, a tout d’abord explicité le thème du Congrès et les raisons de son choix. Selon ses propos, l’Agent immobilier constitue un maillon essentiel de la chaîne de production de richesses dans un pays. Il a indiqué que le secteur immobilier de par le monde, est en perpétuelle mutation, et constitue un levier de création d’emplois et de richesses. De ce fait, il est aujourd’hui impossible pour lui, de parler de développement sans associer les Agents Immobiliers. Conscient de cette importance qu’a l’Agent Immobilier dans le développement économique de tout pays, le Président de la FTI est largement revenu sur le travail abattu par son institution qui n’a que 2 ans d’existence, entre autre celui très fastidieux du recensement et du rassemblement des praticiens sur toute l’étendue du territoire togolais, la formation des Agents, l’instauration d’une carte professionnelle exigible dorénavant par la clientèle avant toute commande, le kit de l’agent immobilier, y compris le livret du locataire, pour l’harmonisation des pratiques en agences etc, la mise sur pied d’un service d’écoute et d’assistance juridique gratuite à l’endroit de tout demandeur de la chose immobilière.

Tout cela témoigne de l’envergure du désir de la FTI d’assainir le paysage de l’immobilier au Togo.   Il a donc saisi l’occasion pour plaider la cause du corps des Agents Immobiliers auprès des pouvoirs publics. Un plaidoyer au goût de questionnement qui interpelle les autorités du pays pour qu’elles trouvent et  consolident leur légitimité dans la protection de leurs assujettis : « Ainsi, la question de la réglementation de la profession d’agent immobilier n’est pas une question de mode, c’est une question philosophique, c’est une question éthique, c’est une question de droit, qui renvoie même à celle de la légitimité et de la survie de l’autorité : Quelle réelle légitimité a un ministre sur un corps de métier qui ne lui est que théoriquement assujetti ? » a-t-il dit.

Après avoir appelé à un changement de mentalités et de comportements et fait des recommandations à l’endroit aussi bien du ministère de tutelle, l’appelant à plus de célérité dans le processus de l’adoption de l’avant-projet de loi portant réglementation de la profession, de celui des finances pour qu’elle saisisse l’occasion d’une mobilisation des ressources internes du pays par ce levier qu’est le corps des Agents immobiliers, que des communes,  il a terminé son propos en remerciant tous les partenaires qui accompagnent la Fédération dans ses missions.

Le représentant du Ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Dr Komla  EDOH, Directeur du Cabinet du Ministre a quant à lui, dans son discours de lancement des travaux du congrès, félicité au nom de son ministre et celui de tout le gouvernement Togolais, la Fédération Togolaise de l’immobilier et son président pour leur dynamisme, leur détermination pour la réglementation du corps des Agents Immobiliers qui selon ses propos ont un rôle transversal et névralgique dans le développement économique de toute nation. Un rôle dont a bien conscience le gouvernement qui, malgré tout a à cœur l’organisation du secteur. « Ainsi, nous appelons de tous nos vœux la restauration d’un climat de confiance entre le citoyen et l’agent immobilier et la valorisation de la profession d’agent immobilier » a-t-il déclaré à ce propos.

Ce fut aussi l’occasion pour le représentant du Ministre de dire aux congressistes que des réformes ambitieuses ont été entreprises, visant à faire de l’immobilier l’un des fers de lance de l’économie nationale.

Ce congrès a fait aussi l’objet d’une Conférence sur son thème général: « L’Agent immobilier, Vecteur de croissance économique et d’intégration social »,  animée par le Directeur Général de l’Urbanisme et de l’Habitat, M. Koffi Kouma DAKEY. Dans son exposé, le conférencier du jour, est parti de la définition de ces deux concepts pour en venir à leurs liens respectifs avec l’Agent immobilier. Il a poursuivi avec le rôle de catalyseur, d’intermédiaire commercial que joue l’agent immobilier dans la sphère économique et dans le développement urbain, tout en s’attardant sur ses prérequis et qualités. Il a mentionné à cet effet que : « la possession de prérequis et qualités liés à l’exercice de la profession d’agent immobilier, permettra d’accompagner les nations dans l’atteinte des ODD ». Il a terminé sa présentation en conviant les congressistes à exercer leur activité avec professionnalisme, en vue de jouer pleinement le rôle qui leur est dévolu dans la société.

Ce fut aussi l’occasion pour la Fédération de faire le bilan de ses activités pour le compte de l’année écoulée. Il a été question de parcourir les réalisations faites par les différentes commissions que composent la FTI et de dévoiler le projet de construction de son siège. Ce projet a fait l’objet d’un concours d’idée à l’endroit des étudiants de l’Ecole des Arts et Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) qui a vu le premier prix remporté par le groupe dénommé Atelier Africa International dont la conception empreinte d’écologie s’est inspirée du masque et du panier africains.  

La FTI, première fédération africaine partenaire de la plus grande organisation syndicale d’agents immobiliers de l’Europe (FNAIM) et de son organe le World Property Business Club (WPBC), a œuvré pour une mission d’intérêt général auprès des populations, comme l’a dit son Président dans son allocution, à travers son service gratuit d’écoute et d’assistance juridique. Elle a aussi été consultée pour la rédaction du projet de décret portant réglementation de la caution, de la garantie de loyer et du bail d’habitation, examiné en première lecture par le Conseil des Ministres le 29 Avril dernier. Elle projette dans les prochains jours, mettre à disposition des propriétaires et locataires, un livret, en vue de leur faire connaître leurs droits et devoirs respectifs, et par là réduire les conflits récurrents qui les opposent. De même, les associations et syndicats membres de la Fédération, ont à travers leurs responsables, respectivement présenté leurs rapports d’activités. Les membres ont ensuite réfléchi aux perspectives d’avenir, en vue de rendre visible leurs actions en faveur du développement du pays.

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

  • Recherche avancée

    0 € à 10.000.000 €

    Plus d'options de recherche

Comparer les annonces